Vous êtes ici

Compostage

-A +A

Composter, c’est à la fois réduire le volume de ses déchets et produire son propre engrais naturel. Que vous viviez en maison ou en appartement, vous pouvez vous lancer dans le compostage de façon très simple, même si vous êtes inexpérimenté(e) en la matière !

Composteurs collectifs

Adapté aux personnes habitant en logement collectif et en maison individuelle.

Un exemple de compostage collectif réussi : le compostage dans les restaurants scolaires

Le compostage individuel

Adapté aux personnes habitant en maison individuelle.

Vidéo de l’ADEME : https://www.youtube.com/watch?v=dmEMVFP8hkw

Le lombricompostage

Technique demandant peu de place, qui permet de composter les déchets de cuisine, en appartement ou sur un balcon. La décomposition est réalisée uniquement par des vers.

FAQ

Comment faire un bon compost ?

Un composteur est un gros bac où l'on met les déchets organiques (feuilles, aliments...) pour qu'ils se décomposent. On peut faire un compostage en tas à même le sol, ou en bac acheté ou fabriqué soi même.

Déchets compostables : tontes, branchages, épluchures, coquilles d'œufs, café, sachet de thé, mouchoirs en papier...

Comment procéder ?

  • Constituer votre compost sur une zone plane
  • Diversifier les apports pour un juste équilibre entre matières :
    • azotées (tonte de pelouse, épluchures...) et carbonées (papier, feuilles, branchages...) ;
    • humides  (gazon, épluchures...) et sèches  (branchages, pailles, feuilles mortes, sciures..)
    • fines ( gazon...) et grossières ( branchages...)
  •     Broyer les tailles, branchages... et déchets solides (pain...)
  •     Eviter papier coloré, tomates, pelures d'agrumes, plantes en graines
  •     Incorporer au moins 25% de matières structurantes (branchage)
  •     Aérer régulièrement
  •     Arroser le compost s'il est trop sec ou rajouter des déchets secs s'il est trop humide.

Comment l'utiliser ?

Un compost mûrit entre 4 et 8 mois : aspect homogène, couleur sombre, agréable odeur, structure grumeleuse. Il est alors important de l'utiliser (le cas échéant pensez aux voisins !) :

  • en paillage au pied des arbres et des haies
  • en jardinière
  • en amendement organique (couches minces puis incorporation par binage)
  • en support de culture mélangé avec 1/3 terre et 1/3 sable
Que mettre dans un composteur ?

Déchets humides (verts) : facilement décomposables, ils donnent beaucoup de nourriture aux bactéries.

- Épluchures
- Feuilles d’arbre
- Fleurs coupées
- Fleurs fanées
- Gazon
- Mauvaise herbe sans graine
- Plantes à purin
- Restes de légumes et de fruits
- Restes de repas
- Sachets de thé sans agrafes
- Tailles de haie

 

Déchets secs (bruns) : difficilement compostables, ils donnent beaucoup de nourriture aux champignons.
- Cartons non imprimés coupés en petits morceaux
- Coquilles d’œuf
- Coquilles de fruits secs
- Ecorces d’arbres
- Fumier d’herbivores
- Marc de café
- Paille, foin
- Papier essuie-tout
- Papier non imprimé
- Sciure et copeaux de bois
- Serviettes et mouchoirs en papier

Comment rejoindre le pavillon de compostage de mon quartier ?
Comment expérimenter le lombricompostage ?