Vous êtes ici

Robert LE RICOLAIS

-A +A

Robert le Ricolais est le père des structures spatiales et ses idées ont influencé les plus grands architectes...

Architecte, ingénieur, urbaniste, peintre et poète Né en 1894 à La Roche sur Yon, il fréquente l'Ecole de Rochefort où il rencontre Manol, René Guy-Cadou, Max Jacob et Daniel Robes. Il fait des études de mathématiques et physiques à Cambridge puis part à la guerre en 1914 où il est blessé deux fois et revient décoré. En tant qu'ingénieur praticien hydraulique, il introduit en 1935 le concept de l'industrie  immobilière puis est récompensé de la Médaille de la Société Française des ingénieurs Civils. En 1940, son travail sur les systèmes de réseaux en trois dimensions initia de nombreux architectes à ce concept. Robert le Ricolais devient directeur adjoint chez Air Liquid. Son talent de peintre est également reconnu car il expose au Grand Palais et au musée des Beaux-Arts de Nantes, aux côtés de Kandisky. Il fait ensuite des études d'architecture à l'Institut Polytechnique de l'Ouest, à Nantes, l'actuelle Ecole Centrale.

En 1943, suite aux bombardements sur Nantes, Robert le Ricolais et sa femme Marguerite se réfugient à Orvault, dans une petite maison. C'est là où Robert le Ricolais commence à dessiner la commune (aujourd'hui, M. Leparoux conserve près de 200 exemplaires de ces dessins). Dès les années 50, Robert dépose des brevets mais son talent n'est pas reconnu en France.

En 1951, à 57 ans, il va aux Etats-Unis pour conduire des ateliers d'expérimentation de structure en Illinois-Urbana, en Caroline du Nord, à Harvard, Penn et Michigan. Il s'installe à Penn en 1954 où il rallie des générations d'étudiants à sa perception: "pour découvrir la nature des choses, le secret est d'être curieux". Il approfondit ses recherches sur les effets de pression, sur les structures dans l'espace. Après des années de recherche et de nombreux brevets, Malraux  lui remet le Grand Prix du Cercle des Etudes Architecturales de France : "Robert le Ricolais est le père des structures spatiales et ses idées ont influencé les plus grands architectes".

En 1974, Le Ricolais succède à Louis Kahn, à la tête de la très prestigieuse chaire d'architecture Paul Philippe Cret jusqu'à sa mort en 1977. Ses premiers modèles et papiers ont une salle permanente aux Archives de l'Université d'Architecture. En 1976, l'Institut Américain lui décerne la Research Medal pour son activité à l'Université de Pennsylvannie. Plus de 200 modèles et de sculptures ont été construits et testés dans l'atelier de Le Ricolais durant ces 20 années à Penn. Certaines des plus belles et étonnantes sont exposées actuellement à la Fondation des Arts, le Département d'Architecture et l'Ecole des Beaux-Arts américains. Il meurt en 1978 à l'Hôpital Américain de Neuilly. La rue Robert le Ricolais de la Ville d'Orvault est inaugurée la même année et une exposition de ses œuvres est présentée à la Frébaudière