Vous êtes ici

Aimer Orvault

-A +A

O&Co 36 - Sept Oct 2021

Élections départementales : la stratégie des « petits pas »

Tout le monde fustige les abstentionnistes. Nous louons les 7 650 votants Orvaltais. Avec près de 55% des voix pour notre équipe (le meilleur score obtenu à Orvault par le centre et la droite à l’élection départementale depuis 1992 et un certain André Louisy), c’est un message très clair envoyé par les électeurs à la Municipalité. Mieux encore, nous récoltons plus de voix que le Maire lors des Municipales (+ 352) ! C’est la reconnaissance de notre engagement et de notre travail mais c’est malheureusement insuffisant pour compenser St-Herblain, terre de gauche par excellence, malgré un report quasi-intégral des voix de la Majorité Présidentielle au 2e tour. Un autre joli symbole à Orvault : Nous remportons l’un des deux bureaux historiques de la Bugallière au 1er tour. La ligne d’horizon est tracée. Continuons d’œuvrer et de rassembler. Antennes relais (et tous les projets !) : Faire les choses dans l’ordre Une nouvelle polémique qui aurait pu être évitée. Jean-Sébastien Guitton a autorisé l’installation d’une antenne Bouygues avant de faire marche arrière sous la pression des habitants. Sur la forme : Décider, concerter et rétropédaler, c’est l’inverse de sa promesse électorale. Cela nous inquiète pour la commission citoyenne, une “usine à gaz” constituée de 221 Orvaltais tirés au sort. À quel moment du processus décisionnel seront-ils impliqués ? Sur quels types de sujets plancheront-ils ? Combien en restera-t-il à la fin ? Sur le fond : Comment un Maire écolo peut en quelques mois passer de celui qui défend haut et fort un moratoire sur la 5G – une opération de com’ conduite avec ses amis EELV de la Métropole – à celui qui cède à la première pression d’un opérateur ?

O&Co 35 - Juillet Aout 2021

Gens du voyage :

Fermeté, humanité et courage ! Le laxisme du Maire se transforme en appel d’air. Tous les deux mois depuis son arrivée, un camp des gens du voyage prend ses aises sans que rien n’évolue, sans qu’aucune communication ne soit effectuée ou qu’un plan d’actions ne soit exposé. Cette sensation de subir les évènements et de laisser faire n’est plus acceptable. Jamais Orvault n’avait été autant touché par cette problématique. Le paroxysme ayant été atteint avec le retour à l’Odyssée en mars de 50 caravanes après l’effraction pour la deuxième fois de l’un des endroits les plus symboliques de la Ville. Sans oublier la Bugallière, Alcatel, le terrain de foot de la Cholière, le champ à l’entrée du bourg, la tentative au rond-point du Bois-Raguenet stoppée grâce aux habitants et le stade de Gagné. Le Maire ne peut plus être dans le déni comme sur le sujet de la vidéoprotection. Nous lui martelons sans cesse que la situation doit évoluer pour qu’Orvault garde sa singularité. Si le volet humanité ne peut pas être mis de côté (conditions d’accueil, scolarisation), chacun doit faire sa part : la Métropole (qui doit piloter !), les villes et les populations nomades qui ne peuvent plus s’installer, sans autorisation et en catimini, sur des terrains qui ne leur appartiennent pas. Surtout, ils doivent payer la note d’électricité, d’eau et de remise en état de l’espace. Mais pour cela il faut un règlement, un contrat entre les différents acteurs. Il incombe à la présidente de la Métropole et à son 4e vice-président de faire preuve de courage. Lors du conseil métropolitain du 11/12/2020, Sébastien Arrouët a interpellé directement Johanna Rolland sur le sujet. Elle avait répondu qu’elle inscrirait cela à la conférence des Maires. Six mois plus tard, rien n’a bougé. Sauf les caravanes qui ont pris leurs quartiers à Orvault.

O&Co 34 - Mai Juin 2021

Quartiers oubliés

J. Rolland dont J.S. Guitton est l’un des vice-présidents le 14 mars sur France 3 : «Mon engagement premier est la lutte contre les inégalités.». Vraiment ? Les habitants de la campagne orvaltaise, les “frontaliers” de la Métropole, se sentent abandonnés. Ils ne demandent pas un service 5 étoiles, seulement des routes (sans trou) sur lesquelles ils pourraient croiser une voiture sans risquer de tomber dans le fossé et rejoindre le bourg à vélo en sécurité.Quant à la fibre, ils espèrent ne pas devoir attendre aussi longtemps que pour le raccordement à l’eau collective en... 2011. L’égalité des territoires ne doit pas être un slogan. Qu’ils soient de Graslin, Bellevue, Moncellier ou La Barossière, les habitants sont tous métropolitains.

Finances

Après l’état des lieux, les perspectives. Faire mieux avec moins, cela devrait être l’adage d’un Maire écologiste. Nous le plaçons devant ses contradictions. Il dit que les comptes sont dans le rouge et il crée 4 nouveaux postes sans compensation : 1 chef de cabinet, 2 chargés de mission (dialogue citoyen + Plaisance) et 1 administrateur systèmes réseaux. Qui dit mieux ?

Vidéoprotection

Le Maire joue au «ni oui ni non» mais il n’a plus d’excuses :la moitié du coût des caméras de vidéoprotection est prise en charge par la Métropole et maintenant l’autre moitié par la Région ! Reste à charge pour la ville : 0 € ! On commence quand ?

Pacte métropolitain

Nous avons voté contre. Aucune autre Métropole en France n’est gouvernée de façon aussi archaïque. Les 20 vice-présidents sont tous de gauche. Seules 10 villes sur 24 sont représentées. Drôle de vision de l’alliance des territoires ! La Métropole ne respecte pas sa définition d’EPCI. Le C signifiant coopération. Et qui dit coopération dit égalité des droits.

O&Co 33 - Mars Avril 2021

Audit financier

Le nouveau Maire tire à boulet rouge sur la gestion de l’ancien. KPMG est plus mesuré (voir analyse de  Ouest France le 29/01). Il n’y a aucune surprise dans les conclusions, nous faisions les mêmes dans la restitution de notre consultation en novembre 2019. D’autre part J.-S. Guitton ne pouvait ignorer la situation : il siégeait dans la commission finances lors du mandat précédent. Un prétexte à 13 590 € pour dire aux Orvaltais que les promesses de campagne ne seront pas tenues ?

Étude à 11 308 € pour une cuisine centrale XXL  et une gestion mutualisée des approvisionnements  avec Couëron, Saint-Herblain, Indre et La Chapelle

Aujourd’hui, dans les cantines d’Orvault on mange  bien. Demain, l’objectif est qu’on puisse manger encore  mieux avec des circuits très courts sur toute la ligne. On ne propose pas la même qualité de repas avec 1800 ou 7000 enfants à table. 7000 c’est le rendement d’une usine ! Quid de la ferme maraîchère intimement liée à un nouveau projet de restauration sur laquelle nous avions entrepris avec J.-M. Le Guen et T. Guicheteau un véritable travail de fond et que la majorité actuelle a avantageusement repris à son compte lors de la campagne ? Nous avons bien entendu voté contre.

Tirage au sort pour les inscriptions aux camps et séjours d’été

Cela pourrait peut-être être la moins mauvaise des solutions. Nous avons voté pour à deux conditions : que le hasard ne devienne pas la norme et qu’en 2022, les enfants qui ne seraient pas tirés au sort en 2021 soient prioritaires.
Association de soutien et de réflexion
L’association Le jeu à l’orvaltaise qui avait porté notre candidature est devenue Aimer Orvault, le même nom que notre groupe au conseil municipal. Élodie Raguin et Elie Brisson ont été élus co-présidents et les adhésions ont débuté le... 14 février. Évidemment.

 

O&Co 32 - Janvier février 2021

Oublions vite cette année pour nous projeter sur 2021 et retrouver notre art de vivre à l’orvaltaise. Joyeuses fêtes !Conseil métropolitain Gouvernance : S. Arrouët participe aux travaux du pacte de gouvernance. Il a initié trois sujets : Notion d’égalité entre les communes, vote préalable en conseil municipal des projets structurants avant le vote en conseil métropoli-tain et processus décisionnel des pôles de proximité.

Arbres abattus : A Vertou les élus écologistes scandalisés par la destruction d’arbres dans le cadre d’un réaména-gement. Sur le même sujet à Orvault (rue du Printemps), pas un mot ! Indignation sélective ?

Tramway : Une consultation publique est en cours « le tramway de demain se pense aujourd’hui ». Notre groupe municipal a déposé une contribution pour prolonger la ligne 2 de Grand-Val au Mail (2 kms). Nous avons proposé au Maire de porter en commun cette proposition.

Conseil municipalConfinement, appel des personnes fragiles : Notre groupe a activement participé à ce dispositif solidaire. Vidéoprotection : Nous avons proposé le 14 décembre une consultation des Orvaltais pour la mise en place de la vidéoprotection. C’est un outil précieux et incontournable de prévention comme l’attestent les nombreuses villes équipées, qui plus est financé à 50% par la Métropole. Nous étions les seuls à porter ce sujet durant la campagne. Aujourd’hui la réalité nous rattrape tous. Il est urgent d’agir au-delà des idéologies. Dénomination place Colonel Arnaud Beltrame dans le bourg : Nous sommes fiers que ce projet porté par Elie Brisson, Président du comité du Souvenir Français, ainsi que par le comité d'entente, ait été entendu.

Démocratie : En restant chacun à sa place, il règne un état d’esprit positif entre les élus de la majorité et ceux de notre groupe. Bémol : la « Commission Citoyenne » sans concertation.


O&Co 31 - Novembre Décembre 2020

Conseil Métropolitain :Sébastien Arrouët siège dans le groupe du centre et de la droite, au bureau métropolitain et dans les commissions mobilités et rayonnement. Il est également administrateur de la Semitan et de l’école des Beaux Arts. Il a interpellé cet été Johanna Rolland sur le décalage entre les paroles et les actes dans la gouvernance en lui rappelant la définition d’un établissement de coopération.Conseil Municipal :Relation avec la Métropole. Le Maire ne peut plus se cacher derrière la Métropole. Il est dans la majorité, il est même vice-président et en a fait un élément de communi cation. Nous lui avons rappelé plusieurs fois cette réalité suite aux problèmes liés aux travaux route de la Garenne et demandé d’agir vite sur le quartier du Bois-Raguenet (certains habitants subissent un bruit de fond incessant lié au périphérique). Les problématiques du quartier Moncellier et de l’avenue Charles de Gaulle devront également être pris à bras-le-corps.Écriture inclusive. Nous avons fait part de notre inquiétude sur l’utilisation de l’écriture inclusive sur certains supports. Un outil qui crée de l’exclusion, l’exact opposé de ce qu’il entend faire. Budget. L’impact de la crise pourrait être de l’ordre de 574 000 € sur les finances de la Ville. Gilles Berrée a fait part de son étonnement de l’absence d’un budget rectificatif.Orvault Retraite Active. Notre groupe ne sera pas repré-senté dans le CA. Nous le dénonçons et soutenons la volonté du Maire de « revoir les statuts de l’association » pour une situation « plus conforme ».Droit de réponse :Suite aux différents propos et écrits du second groupe de la minorité, nous avons le sentiment qu'on prête aux autres des méthodes que l'on pratique soi-même. La campagne est terminée. Que chacun se concentre sur ses engagements


O&Co 29 - Juillet Août 2020

Un Maire doit conjuguer  tous les enjeux sans exception. C’était notre grand principe. Le tout avec des colistiers aux profils complémentaires et en faisant les choses dans l’ordre : concerter puis décider.Notre déception était donc grande le soir du second tour, même si la deuxième place récompense à minima notre engagement.Nous nous étions lancés dans cette élection depuis longtemps sans les vents favorables d’une couleur politique à la mode ou  le soutien du Maire sortant. Nous nous rappelons que nous sommes partis de zéro  et que chaque voix acquise  l’a été par notre travail, et notre travail seul.L’heure est grave et la démocratie est en danger avec moins de deux orvaltais sur dix qui ont voté pour  le nouveau Maire. Vous pourrez compter sur nous pour porter vos idées et défendre vos problèmes avec détermination, à la fois à la Ville et à la Métropole. Nous serons une opposition constructive, inventive mais aussi exigeante et ferme. Ferme face aux dogmatismes et exigeante pour obtenir des résultats concrets.Nous remercions toutes celles et tous ceux qui ont cru en nous. Parce que nous aimons Orvault, nous serons toujours à vos côtés et nous reviendrons encore plus forts !