Vous êtes ici

Violences sexistes : drapeau en berne

Publiée le :

jeu, 24/11/2022 - 07:38
-A +A

Vendredi 25 novembre, la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes sera l’occasion de nombreuses manifestations et événements. La Ville d’Orvault mettra en berne le drapeau de l’Hôtel de Ville. Un symbole fort et universel pour dire non aux violences faites aux femmes et rendre hommage aux victimes.

En France métropolitaine, chaque année de 2011 à 2018, 213 000 femmes en moyenne ont été victimes de violences conjugales (violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex/conjoint). L’année dernière, 122 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, soit une hausse de 20% par rapport à 2020.

Considérant qu’il s’agit d’un des symboles de deuil les plus universellement reconnus, la majorité municipale a souhaité, en cette date de sensibilisation internationale, mettre en berne le drapeau de l’Hôtel de Ville.

 

Mettre à l’abri les femmes victimes

La collectivité participe actuellement à une réflexion afin d’organiser la mise à l’abri de femmes victimes de violences conjugales sur le territoire. Une collaboration avec les Villes de Couëron, La Chapelle-sur-Erdre, Saint-Herblain, Sautron ainsi que plusieurs Espaces Départementaux des Solidarités (EDS, Département Loire-Atlantique) et trois bailleurs sociaux (Atlantique Habitations, Harmonie Habitat et CDC Habitat), doit permettre de proposer des solutions de logement avec un accompagnement social pour les femmes victimes de violences et leurs enfants. La mise à disposition de logements par les Villes et par les bailleurs sociaux est envisagée dans le courant de l’année à venir.

 

La Ville d’Orvault engagée contre les violences faites aux femmes

Face au nombre croissant des faits de violence contre les femmes, phénomène qui s’est accru depuis le début de la crise sanitaire, la Ville d’Orvault a mené en janvier dernier, une opération de prévention originale, en partenariat avec les boulangeries de la commune. Initiée par le collectif #NousToutes, qui lutte contre les violences sexistes et sexuelles, cette initiative consistait à diffuser très largement, sur les sacs emballant les baguettes de pain, un violentomètre, outil de prévention contre les violences conjugales. Une opération qui illustre la volonté politique forte de la majorité municipale sur ce sujet, dont les premiers jalons ont été posés par la création d’une délégation « égalité femme/homme » confiée à Anne-Sophie Judalet et d’un poste de chargée de mission sur cette thématique.

 

De nombreux événements pour en finir avec les violences sexistes

Les 25 et 26 novembre, la Cité des congrès de Nantes accueillera les premières Assises nationales de lutte contre les violences sexistes. Un temps fort organisé par Nantes Métropole et la Ville de Nantes pour éveiller les consciences, proposer des réponses, croiser les expériences et favoriser la mise en réseau au niveau local et national. Ces deux journées sont tournées vers les professionnels, les acteurs et actrices associatifs, les collectivités mais aussi le grand public.

À l’échelle de la métropole, pas moins de 40 structures et associations intervenant dans les champs de la justice, du social, de l’hébergement, du soin, du sport, ont répondu présentes pour préparer ces assises, suggérer des intervenants et intervenantes et proposer des animations, des spectacles et des ateliers afin que la parole et le témoignage des femmes soient au cœur de l’événement.

Comme de nombreuses associations et acteurs locaux, la Ville d’Orvault est mobilisée. Il sera notamment possible de participer à :

  • Un ciné-débat autour du film «Jusqu’à la garde», de Xavier Legrand proposée par l’association Cinécens - Mercredi 23 novembre à 20h30 - Théâtre de la Gobinière – cinecens.net
  • Une exposition “Tu joues pour faire genre”, à l’accueil du centre socioculturel de la Bugallière du 16 novembre au 2 décembre
  • Une découverte de plusieurs jeux, livres, BD et podcasts pour parler du corps et de la sexualité à tous les âges ! Mercredi 23 novembre 14h-17h en présence de l’association DisQutons à l’espace jeune de la Bugallière.
  • Un espace de jeux dédiés pour se jouer des clichés et lutter contre les discriminations lors de "Samedi de jouer" à La Bugallière - Samedi 26 et dimanche 27 novembre entre 15h et 19h : Information : 02 40 63 44 45

 

Egalement organisés dans ce cadre, il y a quelques jours :

  • Une initiation à la boxe féminine par le club Boxing Club Métropole - salle multisports du complexe sportif de la Ferrière.
  • Un atelier de self défense proposé par l’association Urban Défense Orvaltaise au complexe sportif de La Cholière.

Thème(s)

Information

Quartier(s)

Interquartiers

Je suis...

Un parent
Un jeune
Un senior