Vous êtes ici

Pain contre la faim : fait rimer la lutte contre le gaspillage alimentaire avec la réinsertion professionnelle et l’aide humanitaire

Publiée le :

mer, 27/03/2019 - 16:51
-A +A

Depuis 2002, l'association Orvaltaise Pain Contre La Faim a noué un partenariat avec l'association Trajet qui gère l'atelier de réinsertion Bara'mel, situé à Sautron. Antoine SORIN, Président de « Pain Contre La Faim », nous explique le fonctionnement de l’association et le rôle des bénévoles.

« Chaque jour, les bénévoles de Pain Contre La Faim font le tour des boulangeries et des grandes surfaces de l'agglomération nantaise, afin de récupérer gratuitement les pains invendus. Le pain ainsi récupéré est transformé au sein de l'atelier de réinsertion Bara'mel, soit en mouture à destination des coopératives agricoles, soit directement en aliments pour cochons.
En 2018, l'atelier a permis d’employer 69 salariés qui ont bénéficié, tout au long de l'année, d'actions de mise à niveau et de formation complémentaire. Des entreprises partenaires contribuent également à leur professionnalisation et à leur montée en qualification.
Pour compléter ce cercle vertueux - la lutte contre le gaspillage qui aide à la réinsertion - une partie des ventes de mouture permet à l'association Pain Contre La Faim de financer des projets de développement humanitaire au Pérou, à Madagascar et au Sénégal.
L'association recherche toujours de nouveaux bénévoles, hommes ou femmes, prêts à collecter du pain une demi-journée par mois. Si vous êtes intéressé, contactez-nous par mail ».
Contact : paincontrelafaim44@gmail.com

En chiffres 2018
210 bénévoles
1 000 tonnes de pain récoltées
250 boulangeries (dont 12 à Orvault) et 25 moyennes/grandes surfaces
69 salariés dont 60% de femmes travaillent dans l'atelier Bara'mel

Thème(s)

Solidarité