Vous êtes ici

Lutte contre la précarité alimentaire

Publiée le :

mar, 29/11/2022 - 07:50
-A +A

Dès le début du mandat, l’équipe municipale a mis en œuvre les conditions d’une réflexion sur la précarité alimentaire en réunissant les associations caritatives et d’aides au plus fragiles afin de les fédérer et de renforcer la dynamique locale. La collectivité a mis en œuvre des partenariats renforcés avec plusieurs d’entre elles et soutient plusieurs projets.

Elle poursuit cet engagement en signant une convention avec la jeune association « Partage Solidarité Orvault » afin de l’accompagner dans son action essentielle auprès des plus précaires.

Fondée en mai dernier à partir d’un collectif qui a émergé au moment du confinement, l’association « Partage Solidarité Orvault » se donne plusieurs objectifs :

  • Répondre aux besoins sociaux et alimentaires de personnes et familles en grande difficulté, principalement orvaltaises.
  • Fournir les produits alimentaires et d’hygiène à ces personnes et familles.
  • Fournir du matériel mobilier, des vêtements et autres biens de première nécessité.
  • Proposer toutes autres actions contribuant à l’aide et au soutien moral des personnes et familles.

Elle apporte un soutien précieux aux Orvaltaises et Orvaltais en difficultés alimentaires, mais aussi, se déplace à leur domicile afin d’apporter son aide. Ses liens déjà très forts avec le CCAS de la Ville permettent sa mobilisation rapide en cas de situation d’urgence.

Rapidement, la volonté réciproque de partenariat entre la Ville et « Partage Solidarité Orvault » s’est traduite par la mise en œuvre d’une convention de mise à disposition de locaux à proximité du quartier Plaisance, au sein de la Ferme du Bignon ; ainsi que d’un appui financier par un subventionnement d’accompagnement à la création par le CCAS de 7 740 €.

 

La lutte contre la précarité alimentaire : une priorité

Depuis la fin de l’année 2021, l’aide alimentaire du CCAS prend la forme de distribution de chèque multiservices offrant la possibilité aux bénéficiaires d’acheter leurs produits dans le commerce. Une nouvelle organisation qui permet de développer un travail partenarial avec les structures associatives afin d’agir en complémentarité auprès des familles et de gagner en souplesse dans l’action.

Des rencontres avec les partenaires autour de la précarité alimentaire

Les rencontres régulières avec les associations d’aides aux plus démunis, débutées en visioconférence pendant la crise sanitaire, se poursuivent. Elles se sont enrichies de la participation de nombreux partenaires associatifs et institutionnels (notamment l’EDS et Atlantique Habitation).

L’accompagnement de nouveaux partenaires et le soutien à des projets associatifs

  • ORVAMAP (association des AMAP d'Orvault), propose, en lien avec le CCAS, des paniers solidaires à 3€ par le biais d’une des AMAP du Nord d’Orvault. 5 personnes sont concernées à ce jour.
  • Un nouveau partenariat a été conclu avec le Secours populaire depuis mai 2022. Tous les 3e mercredis du mois, le Solidari’bus s’installe derrière l’Hôtel de Ville afin de remettre des denrées alimentaires aux bénéficiaires, qui au préalable sont reçus dans une salle mise à disposition par la Ville pour un échange et une présentation des actions de l’association. De 7 familles en mai, 27 sont aidées aujourd’hui.
  • Depuis 2020, dans les quartiers de Breil Malville, Bellevue (Nantes, Saint-Herblain, Dervallières) des produits « bio » sont vendus une fois par mois via l’association VRAC, financée par Nantes Métropole et par Nantes Métropole Habitat. Ses objectifs : favoriser le groupement d’achats, vente des produits « bio » ou de proximité, redonner de la dignité aux habitants résidents dans des quartiers « Politique de la Ville », dont Plaisance, proposer des produits à prix coutant et des animations autour de l’alimentation.

 

Les Restos du Cœur : un partenaire historique

Depuis de nombreuses années, la commune met à disposition, rue de Solay, des locaux pour les Restos du Coeur avec la prise en charge des fluides (7 700 € pour 2022) et l’attribution d’une subvention annuelle (3 000 €) par le CCAS. Une relocalisation dans de nouveaux locaux plus spacieux est prévue au plus tard en 2024. Cet été, l’association a touché plus de 1 500 personnes et distribué environ 3 500 repas.

Des carrés potagers, pour cueillir soit même ses légumes

Fin 2020, la commune a souhaité mettre à disposition de petites parcelles à l’hôtel de ville (petite production de légumes).

Thème(s)

Solidarité

Je suis...

Un parent
Un jeune
Un senior
Une association

Partage Solidarité Orvault

Partage Solidarité Orvault : Ferme du Bignon, 1, rue Alphonse Lavéran. Permanences de 14h à 16h30 les vendredis et samedis. T. : 07 87 83 26 46